← TOUS LES COMMUNIQUÉS
 

22 février 2022
Annonce du premier lagon géothermique en Amérique : à Sainte-Adèle

Projet d’investissement de 164 M$ à proximité de l’autoroute 15

Le village de chalets locatifs LaMetsa.ca de Sainte-Adèle construira un vaste lagon géothermique à ciel ouvert chauffé 12 mois par année à 38°c

La création de ce premier lagon géothermique en Amérique prévoit un véritable petit lac chauffé à l’année, 6 fois la dimension d’une patinoire de la LNH, encore plus grand que le réputé Blue Lagoon initial en Islande. Cet ajout d’un projet à énergie renouvelable près du centre de ski Sommet Olympia est annoncé en vue d’une demande de permis ce printemps auprès de la municipalité de Sainte-Adèle.
 
Sainte-Adèle, le mardi 22 février 2022 - Après avoir vendu en seulement 60 jours l’automne dernier, 40% de ses chalets locatifs scandinaves signés Laprise, une prévente représentant déjà 20 millions de dollars, le village hôtelier LaMetsa.ca de Sainte-Adèle annonce l’intégration d’une attraction touristique unique à son projet : un « géoLAGON ». Inspiré par le légendaire Blue Lagoon islandais, ce véritable petit lac, qui sera chauffé en permanence à 38 degrés Celsius grâce à un système perfectionné de géothermie, fera l’objet ce printemps d’une demande de permis auprès du service d’urbanisme de la municipalité de Sainte-Adèle.
 
La spectaculaire attraction s’intégrera parfaitement dans le village hôtelier LaMetsa.ca, situé sur un terrain de 6 millions de pieds carrés près de Saint-Sauveur entre le Sommet Olympia, le Club de golf Piedmont et le Parc linéaire le P’tit Train du Nord. Ce territoire, à seulement 50 km de Laval, traversé par de multiples sentiers qui seront préservés, est l’un des rares d’une telle dimension dans les Basses-Laurentides à être déjà zoné pour l’hébergement touristique et les attractions extérieures. L’accès à La Metsä et au géoLagon se fera par la rue Rolland en bordure de la rivière du Nord grâce à un chemin privé qui traverse les terrains de l’ancienne usine La Rolland sise au 2685 rue Rolland à Sainte-Adèle.
 
C’est avec un vif enthousiasme que le développeur touristique Louis Massicotte, président-propriétaire du Village hôtelier LaMetsa.ca a le plaisir de dévoiler un projet d’investissement privé de 164 M$ qui mise sur l’hôtellerie du futur basée sur le modèle traditionnel jumelé aux plateformes de location à court terme. Ce projet mise également sur une attraction unique qui pourrait contribuer à redéfinir l’ADN touristique des Basses-Laurentides et même du Québec pour préparer la relance post-COVID. Grâce aux technologies avancées de géothermie, le géoLAGON de LaMetsa.ca prendrait place en forêt à l’image d’un véritable petit lac d’une dimension prévue de plus de 100 000 pi2 dont la température serait maintenue en permanence à 38ºC, permettant aux baigneurs une expérience hors du commun à ciel ouvert, le jour et le soir, 365 jours par année. À titre de comparaison, le nouveau géoLAGON de Sainte-Adèle représenterait 6 fois la dimension d’une patinoire de la LNH, comme celle du Centre Bell. Il est prévu que la structure du géoLAGON intègre des accès intérieurs chauffés pour entrer et sortir de l’eau en tout confort.
 
« Ce genre de lagon fait rêver les touristes du monde entier et la forêt des Laurentides est l’endroit idéal pour en créer un, mentionne le propriétaire développeur du territoire Louis Massicotte. Ici, été comme hiver, les baigneurs auront la tête dans les nuages… ils expérimenteront un contact avec la nature dans un bassin fumant d’une profondeur de près de 4 pieds enrichi de minéraux et ils vivront une expérience gastronomique jamais vue. En incluant la construction de nos chalets hôteliers, il s’agira d’un investissement très important qui est aujourd’hui rendu possible grâce à quatre facteurs ponctuels : l’évolution des technologies géothermiques, la performance des plateformes de location de type Airbnb, la frénésie immobilière et l’engouement sans précédent des vacanciers pour les chalets. Les astres sont actuellement alignés pour permettre ces facteurs favorables au bénéfice des Laurentides. C’est pourquoi nous comptons déposer nos demandes de permis le plus rapidement possible » ajoute Louis Massicotte qui est également l’ex-président du Village Vacances Valcartier, de l’Hôtel de Glace et du Parc Calypso à Ottawa.
 
Une analyse préliminaire des coûts est en cours en collaboration avec divers experts de Stantec pour l’élaboration de ce lagon à énergie renouvelable, incluant les méthodes probables d’approvisionnement en eau et de branchement aux services d’égouts.  Cette étude s’intégrera aux diverses étapes qui concernent les demandes de permis auprès du service d’urbanisme de Sainte-Adèle. Toutefois, les terrains sont déjà zonés pour les attractions touristiques extérieures et il appert qu’aucune demande de dérogation ne serait nécessaire. Ce lagon représenterait le plus important chantier de géothermie au Québec. L’expertise est assurément disponible au Québec pour réaliser un projet de lagon géothermique : par exemple, les équipes de Puits Bernier ont notamment déjà réalisé la construction de nombreux puits de géothermie à circuit fermé pour alimenter la chaufferie de plusieurs établissements tels que des hôpitaux, des écoles ou des grands immeubles. L’étude confirmera diverses hypothèses et révélera la meilleure méthode de construction et le nombre de puits géothermiques à prévoir.
 
Le Québec et Sainte-Adèle se distingueraient ainsi à l’échelle nord-américaine avec le tout premier lagon géothermique artificiel en Amérique. Ce petit lac serait ceinturé d’une centaine de chalets hôteliers doubles dont la prévente s’amorce dès maintenant auprès des investisseurs sur le site web LaMetsa.ca au prix de lancement de 990 000$ à 1.1 M$ pour deux chalets annexés. Le budget préliminaire de construction de la structure du géoLAGON se chiffre à 12 M$. En y incluant les 100 chalets doubles « riverains », le projet totalise plus de 112 M$. 
 
UN ENGAGEMENT FERME À CONSTRUIRE le géoLAGON  
Ce lagon sera assurément construit dès l’obtention des permis et immédiatement après que 103 chalets doubles seront vendus. En effet, le modèle financier du village hôtelier LaMetsa.ca prévoit déjà l’engagement de M. Massicotte à déposer en fidéicommis une réserve de 12 M$ dès que 60% des chalets offerts en forêt et autour du lagon auront été vendus, ce qui boucle à l’avance le financement de ce volet.
 
« Après la vente de 60% des chalets, nous donnerons notre accord à la première pelletée de terre pour le géoLAGON. Nous ne voulons pas que notre géoLAGON soit un projet ; nous voulons que ce soit vite une réalité. Le monde de l’immobilier voit trop souvent des promesses de projets qui ne se réalisent pas. C’est pour cette raison que j’ai pris la décision d’affaires de déposer ces 12 M$ dès que la cible raisonnable de 60% sera atteinte », déclare M. Massicotte.
 
Au total, le coût de 72 chalets doubles en forêt (plus de 52 M$), du lagon (plus de 12 M$) et des 100 chalets doubles (100 M$) représentera donc les investissements annoncés aujourd’hui de 164 M$.
 
Déjà depuis août 2021, des chalets locatifs doubles construits en usine en environ 12 semaines sont proposés par LaMetsa.ca en pré-réservation aux acheteurs avec un grand succès puisque le marché des propriétés récréatives est en effervescence et que le secteur géographique de La Metsä a vu croître les valeurs de 32.4% en 2021 selon Royale Lepage*. De plus, Sainte-Adèle a été identifiée par l’APCHQ** comme la ville régionale où les mises en chantier ont le plus augmenté au Québec en 2021 (+204%). 
 
Les prix de vente de LaMetsa.ca ne sont pas soumis à la surenchère et ils se chiffrent actuellement (phase 3 des pré-réservations) à 759 000$ pour deux chalets adossés en forêt (379 500$ chacun, taxes en sus) et ils sont offerts en pré-réservation à partir de 990 000$ pour deux chalets (495 000$ chacun, taxes en sus) en bordure immédiate du géoLAGON. Une mise de fonds de 30% à 40% est généralement exigée par les institutions financières pour ce type de propriété. Le développeur Louis Massicotte ne compte offrir aucun service de location et laissera pleine liberté aux acheteurs.
 
Grâce au zonage spécifiquement prévu pour l’hébergement touristique il y a près de 10 ans, ces propriétés pourront être louées par leurs propriétaires sur les plateformes de leur choix (VRBO, Airbnb, hoteltonight, WeChalet, etc.) à la condition de suivre les règles et tarifs du village hôtelier de LaMetsa.ca. Selon la demande, les acheteurs de chalets doubles voient la possibilité de louer chaque chalet à une famille de 6 à 8 personnes ou les deux chalets communicants à un groupe de 12 à 16 personnes. 
 
Le plan d’implantation de « La Metsä et son lagon », soumis confidentiellement l’automne dernier au service d’urbanisme de la municipalité de Sainte-Adèle, prévoyait déjà le projet de lagon chauffé par géothermie en pleine forêt, un bassin inspiré du réputé Blue Lagoon illustré dans les photos jointes et qui demeure l’attraction touristique la plus populaire de l’Islande. La forme du bassin et le concept final du géoLAGON de Sainte-Adèle seront ultérieurement dévoilés, incluant le style de chalets hôteliers riverains prévus.
 
Le plan de La Metsä repose sur le respect et la mise en valeur de sa forêt dédiée depuis longtemps au tourisme. Le site, acquis par M. Massicotte au printemps 2020, est situé sur une partie jamais exploitée des anciens terrains de La Rolland près de la rivière du Nord dans la municipalité de Sainte-Adèle, voisine de Piedmont.
 
« En Finlande, le mot Metsä signifie « forestier » et c’est précisément ce qui désigne le mieux notre projet de chalets et de lagon scandinaves, déclare Louis Massicotte. Notre géoLAGON sera une oasis de détente dans le calme et la beauté d’une forêt valorisée par un village hôtelier selon une approche écoresponsable nommée « Growing Greener » qui vise à préserver près de 90% des espaces forestiers. Nous avons choisi Sainte-Adèle pour créer ce premier lagon et nous ciblons déjà la région de Québec et l’Estrie pour d’autres lagons. Nous sommes particulièrement à la recherche de terrains qui sont déjà zonés pour l’hébergement touristique et les attractions, près de grands centres touristiques pour dupliquer notre modèle » ajoute-t-il.
 
Fait unique, le village hôtelier LaMetsa.ca interdira la circulation automobile à essence dans sa forêt, sauf pour les gens qui y dormiront. Aucun stationnement des visiteurs n’y sera construit, puisque des stationnements satellites déjà existants seront prévus dans les environs avec un service de navettes électriques.
 
« Nous voulons que cette forêt soit à l’image d’un temple naturel. Ce serait dommage d’abattre des arbres pour construire de vastes stationnements en asphalte. Autour de notre site, plusieurs stationnements d’attractions touristiques d’hiver sont fermés l’été et plusieurs attractions d’été sont fermées l’hiver. Il sera simple et judicieux de les louer pour nos visiteurs afin de préserver la nature » précise Louis Massicotte.
 
« Les investisseurs ont vraiment répondu à l’appel de LaMetsa.ca. Si le marché des ventes de propriétés récréatives continue d’être aussi favorable qu’en 2021, nous avons bon espoir de pré-vendre la totalité de nos chalets doubles en forêt avant le mois de juin et d’obtenir des pré-réservations pour une large part des 100 chalets doubles riverains pour le début de 2023. Avec de telles hypothèses, il est raisonnable de croire que la construction de notre village vacances forestier et son lagon débuterait dans le second semestre de 2022, selon les délais d’obtention des permis » ajoute Louis Massicotte.
 
UN MODÈLE D’AFFAIRES INNOVATEUR : LE DÉVELOPPEMENT IMMO-VACANCIER
Louis Massicotte vise d’abord à agir comme développeur touristique, mais pour financer des attractions de calibre international, il a créé un modèle « immo-vacancier » unique dont les flux de trésorerie immobilière sont parallèlement injectés dans la construction d’attractions uniques, ce qui permet l’autofinancement de l’opération.
 
« Notre approche unique de développeur immo-vacancier permet aux acquéreurs de chalets et à la municipalité d’avoir une garantie de résultats et une vision globale de développement. C’est un écosystème très simple ; quand 60% de nos unités sont vendues, nous construisons l’attraction convenue, mentionne M. Massicotte. Le marché hôtelier mondial est en pleine mutation avec l’émergence des plateformes proptech. Déjà, les hôtels s’affichent sur Airbnb, VRBO et d’autres sites qui permettent des séjours plus longs que ceux de l’hôtellerie traditionnelle, ce qui engendre souvent la présence souhaitable de visiteurs qui font du télétravail les jours de semaine. LaMetsa.ca veut agir avec avant-gardisme dans ce mouvement qui révolutionnera le tourisme et qui permet à des micro-entrepreneurs de promouvoir leur pavillon hôtelier personnel à partir de leur téléphone intelligent en s’occupant eux-mêmes de la location ou en la confiant à un service spécialisé de leur choix » conclut Louis Massicotte.
 
La région des Laurentides démontre une popularité d’exception depuis longtemps. On y observe depuis 10 ans une augmentation continue de sa population. En 2021, elle est en tête au Québec pour la migration interrégionale selon l’Institut de la statistique du Québec***, ce qui laisse présager un bassin de plus en plus intéressant d’employés potentiels pour les entreprises émergentes. Ce statut de région vedette du Québec contribue évidemment à en faire une destination touristique de plus en plus prisée des Québécois.
 
À PROPOS DE LOUIS MASSICOTTE
En affaires depuis l’âge de 21 ans, Louis Massicotte est un entrepreneur très actif spécialisé en marketing, en tourisme et en technologies. À titre de publicitaire, il a orchestré des campagnes marketing qui totalisent plus d’un demi-milliard de dollars d’investissements depuis 1986. Expert du marketing touristique, il a notamment baptisé le Mega Parc des Galeries de la Capitale à Québec en dirigeant ses stratégies pendant 17 ans; en plus d’accomplir des mandats pour le Bonne Entente, IMAX, Théâtre Capitole, Hôtels Jaro, Manoir Richelieu, Ski Stoneham, Parc Calypso et le Village Vacances Valcartier, pour le lancement du Bora Parc, dont il a assumé en 2017 la présidence par intérim après le décès de son ami Guy Drouin. Cette année-là, le Village Vacances Valcartier avait annoncé avoir fracassé des records d’assistance avec environ un million de visites. Il a accompagné plusieurs constructeurs et développeurs immobiliers au fil des trois dernières décennies. Depuis 20 ans, en plus d’avoir listé en bourse deux sociétés qui ont œuvré sur les marchés internationaux et d’avoir déposé de nombreux brevets d’invention à Washington dans des secteurs aussi variés que la médecine, les systèmes de navigation, les médias sociaux et le transfert de données, M. Massicotte agit à titre de stratège marketing et conseiller d’affaires pour Lunetterie New Look et Greiche & Scaff, Qualinet, Kia Canada et le groupe de concessionnaires La Force Kia. Il est père de 4 filles et est un passionné de jogging et de bon vin.
 
* Source
** Source
*** Source

Partagez ceci
Pour sortir
de la brume,
c'est par ici

 
   418 682-6111

 
   equipe@brouillardcomm.com

Adresse :
115, rue Fraser, 2e étage
Québec (Québec) G1R 2B9
 
© 2022 BROUILLARD