← TOUS LES COMMUNIQUÉS
 

22 avril 2021
Le Comité Québec 2030 mobilise les gens d’affaires

EN VUE DE JEUX OLYMPIQUES TRANSPARENTS, MOINS CHERS ET PLUS VERTS !
LE COMITÉ QUÉBEC 2030 MOBILISE LES GENS D’AFFAIRES
Québec, prête à accueillir les jeux d’hiver de 2030 !

Québec, le lundi 19 avril 2021 – Composé de gens d’affaires de la ville de Québec, le Comité Québec 2030 est fier de lancer officiellement sa campagne de mobilisation pour recevoir des jeux olympiques d’hiver dans l’Est du pays en 2030. Cette campagne, sur laquelle le Comité travaille depuis plusieurs années, compte sur l’implication de dizaines de personnalités d’affaires de Québec, l’appui public de plus de 40 partenaires financiers et de services, plus de 440 personnes de la communauté d’affaires, plus de 562 chefs d’entreprises de la province de Québec ainsi que 29 athlètes. Ce noyau de soutien a manifesté, au cours des derniers mois, sa motivation à voir le Comité Québec 2030 continuer sa démarche visant à convaincre les différents paliers de gouvernement en vue de déposer la candidature de la ville de Québec pour l’obtention des jeux olympiques d’hiver de 2030.

Le Comité appuie sa sortie publique d’aujourd’hui sur de nombreux facteurs d’importance, dont le principe d’alternance des jeux qui, à la suite des jeux d’été à Los Angeles en 2028, permet de croire en l’ouverture du CIO à tenir les jeux d’hiver suivants sur le même continent.

Le Comité invite les chefs d’entreprises et les gens d’affaires à se mobiliser et à supporter la démarche en s’inscrivant sur le site www.quebecjeux2030.com.

DES JEUX TRANSPARENTS GRÂCE À L’AGENDA 2020
Adopté en 2014 dans le but de moderniser ses opérations et d’améliorer son image, entre autres, l’Agenda 2020 du Comité International Olympique (CIO) a mis la table pour croire en un futur où l’on verrait des jeux plus écologiques, plus égalitaires, moins déficitaires et surtout plus engagés dans leur communauté. En se basant sur l’engagement des jeux à respecter les 40 recommandations formulées dans cette réforme, le Comité confirme que grâce au travail précis et détaillé réalisé par ses experts dans les derniers mois, Québec pourrait très bien être l’hôte de jeux transparents, moins chers et surtout plus verts en 2030. Le Comité envisage avec beaucoup d’optimiste l’option de tenir des jeux dans une formule multi-villes, comme ce sera le cas avec les jeux de Milan-Cortina en 2026.

UN BUDGET RÉDUIT POUR DES JEUX MOINS CHERS ET PLUS VERTS
Après analyses approfondies des jeux passés et considérant la nouvelle réalité instaurée par la réforme, le Comité révèle aujourd’hui comment il en est arrivé à un budget réaliste et minimaliste qui lui permet de croire en des jeux d’hiver moins chers d’ici une dizaine d’années. En favorisant l’implication du secteur privé, en optimisant l’entente de partenariat avec le CIO, en recourant à des budgets de type « à base zéro », en utilisant des sites existants et temporaires et en partageant le déploiement de certaines disciplines avec d’autres villes canadiennes où se trouvent des infrastructures existantes, le Comité en arrive à une réduction considérable des coûts.

RELANCE ET IMPACTS
En termes de timing, le Comité croit fermement en ce projet positif et mobilisateur pour alimenter la relance économique du Québec après la COVID-19. En plus d’assurer une visibilité internationale exceptionnelle pour l’Est du pays,  les Jeux apporteront évidemment des retombées économiques importantes sur le plan des activités touristiques canadiennes et internationales.  La tenue des jeux générerait, au minimum, la création de 3000 à 4000 emplois directs à temps plein, l’amélioration d’infrastructures de transport et sportives et serait un vecteur de motivation auprès des jeunes athlètes du pays pour atteindre le niveau olympique d’ici 9 ans ! Sans compter une injection de plus de 1 milliard de dollars dans l’économie de Québec en 2030. 

QUÉBEC, VILLE D’HIVER PAR EXCELLENCE, PRÊTE POUR 2030 !
Nul doute qu’il n’y a pas que la neige qui fait de Québec, la Capitale-Nationale, la ville idéale pour accueillir des jeux d’hiver. L’expérience acquise par la ville lors de ses deux précédentes candidatures en 2002 et 2010 au niveau canadien, la présence de nombreux sites et infrastructures sportives existantes ou en voie d’être construites permettant de réduire les investissements et bien sûr, la capacité locale, démontrée avec brio par le passé, d’organiser et d’accueillir des évènements sportifs internationaux et culturels d’envergure font aussi de celle de Québec une candidature enviable. La question de la descente masculine de ski alpin a même été étudiée très sérieusement et des solutions sont déjà sur la table.

LE COMITÉ
Formé de 12 directeurs qui chapeautent plusieurs sous-comités, le Comité Québec 2030 est composé de François Houle (Civil et mines EBC), Nathaly Riverin (Rouge Canari Inc), Maxime Laviolette (Dessercom), Stéphanie Huot (Groupe Huot), François Bilodeau (Aéroport de Québec Inc.), Manon Allard (Mallar RSVP Inc.), Jean-Philippe Bonneau (Ambicio), Vincent Bernier (Groupe Bemesa), le scientifique François Whittom, Antoine Rouleau (Blaxton et RSC Conseil), Richard Bureau (Richard Bureau CPA Inc.) et finalement l’instigateur et directeur général du projet Mark Charest.

LES COLLABORATEURS
Pour appuyer le Comité, de nombreuses entreprises s’impliquent depuis des mois dans le projet à titre de collaborateurs. C’est le cas du Groupe Klein City, de EDDYFI NDT, de Eterna Groupe Financier, Groupe Camada, Dessercom, SBI, Gamache Assurances, Laval Construction inc., CIBC Wood Gundy, HKD, Via Capitale, Groupe Memesa, EBC, Burt Brassard CPA Inc., Groupe BOD inc., Groupe JD, Constructions Beaubois, Doyon Després, Impact Gestion Immobilière, TBC Constructions inc., McKinley Construction, Hilton, Graph Synergie, Habitation Canadienne, Groupe Pompage Industriel, DeRico Experts-Conseils, MRA Paysagistes, Quanta Architecture, J Design Graphique, Ambicio, XemmeX, Brouillard, IFX Productions, Mallar RSVP, Rouge Canari, Groupe Huot, RTCOMM, Les Agences, Imédia, Studio Teki et RSC Stratégies.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

TOWARDS TRANSPARENT, LESS EXPENSIVE AND GREENER OLYMPIC GAMES!
THE QUEBEC 2030 COMMITTEE MOBILIZES THE BUSINESS COMMUNITY
Quebec City, ready to host the 2030 Winter Games!

Quebec City, Monday, April 19, 2021 - The Quebec 2030 Committee, made up of Quebec City business people, is proud to officially launch its mobilization campaign to host the Winter Olympics in Eastern Canada in 2030.

This campaign, which the Committee has been working on for several years, counts on the involvement of dozens of Quebec City business leaders, the public support of more than 40 financial and service partners, more than 440 people from the business community, more than 562 business leaders and 29 athletes from the province of Quebec. In recent months, this core group of supporters has demonstrated its motivation to see the Québec 2030 Committee continue its efforts to convince the various levels of government to submit Québec City's bid for the 2030 Winter Olympic Games.

The Committee is basing its public release today on many important factors, including the principle of alternating games, which, following the summer games in Los Angeles in 2028, makes it possible to believe in the IOC's openness to hold the following winter games on the same continent. 

The Committee invites business leaders and people to mobilize and support the process by registering at www.quebecjeux2030.com

TRANSPARENT GAMES THANKS TO THE AGENDA 2020
Adopted in 2014 with the aim of modernizing its operations and improving its image, among other things, the International Olympic Committee's (IOC) Agenda 2020 set the table for believing in a future where we would see games that are greener, more egalitarian, less deficit-laden and, above all, more engaged in their communities. Based on the commitment of the games to respect the 40 recommendations made in this reform, the committee confirms that thanks to the precise and detailed work carried out by its experts in recent months, Quebec City could very well host transparent, less expensive and, above all, greener games in 2030. The Committee is very optimistic about the option of holding games in a multi-city format, as will be the case with the Milan-Cortina games in 2026.

A REDUCED BUDGET FOR CHEAPER AND GREENER GAMES
After extensive analysis of past games and considering the new reality created by the reform, the Committee reveals today how it arrived at a realistic and minimalist budget that allows it to believe in a less expensive Winter Games within a decade. By encouraging private sector involvement, optimizing the partnership agreement with the IOC, using zero-based budgets, using existing and temporary venues, and sharing the deployment of some disciplines with other Canadian cities where there is existing infrastructure, the Committee is achieving significant cost reductions.

RECOVERY AND IMPACTS
In terms of timing, the Committee firmly believes in this positive and mobilizing project to fuel Quebec's economic recovery after the COVID-19. In addition to ensuring exceptional international visibility for Eastern Canada, the Games will obviously bring significant economic benefits in terms of Canadian and international tourism activities.  The hosting of the Games will generate, at a minimum, the creation of 3,000 to 4,000 direct full-time jobs, the improvement of transportation and sports infrastructures, and will be a motivating factor for the country's young athletes to reach the Olympic level within nine years! Not to mention an injection of more than 1 billion dollars into the Quebec City economy in 2030.

QUEBEC CITY, WINTER CITY PAR EXCELLENCE, READY FOR 2030!
There is no doubt that it is not only the snow that makes Quebec City, the National Capital, the ideal city to host the Winter Games. The experience acquired by the city during its two previous bids in 2002 and 2010 at the Canadian level, the presence of numerous sites and sports infrastructures already in existence or in the process of being built, allowing for a reduction in investments, and of course, the local capacity, demonstrated with brilliance in the past, to organize and host large-scale international sports and cultural events, also make Quebec City an enviable bid. The issue of the men's downhill skiing event has even been studied very seriously and solutions are already on the table.

THE COMMITTEE
The Quebec 2030 Committee is made up of 12 directors who oversee several sub-committees and includes François Houle (Civil and Mining EBC), Nathaly Riverin (Rouge Canari Inc.), Maxime Laviolette (Dessercom), Stéphanie Huot (Groupe Huot), François Bilodeau (Aéroport de Québec Inc. ), Manon Allard (Mallar RSVP Inc.), Jean-Philippe Bonneau (Ambicio), Vincent Bernier (Groupe Bemesa), scientist François Whittom, Antoine Rouleau (Blaxton and RSC Conseil), Richard Bureau (Richard Bureau CPA Inc.) and finally the instigator and general manager of the project Mark Charest.

THE COLLABORATORS
To support the Committee, many companies have been involved in the project for months as collaborators. These include Groupe Klein City, EDDYFI NDT, Eterna Groupe Financier, Groupe Camada, Dessercom, SBI, Gamache Assurances, Laval Construction Inc, CIBC Wood Gundy, HKD, Via Capitale, Groupe Memesa, EBC, Burt Brassard CPA Inc, Groupe BOD Inc, Groupe JD, Constructions Beaubois, Doyon Després, Impact Gestion Immobilière, TBC Constructions Inc, McKinley Construction, Hilton, Graph Synergie, Habitation Canadienne, Groupe Pompage Industriel, DeRico Experts-Conseils, MRA Paysagistes, Quanta Architecture, J Design Graphique, Ambicio, XemmeX, Brouillard, IFX Productions, Mallar RSVP, Rouge Canari, Groupe Huot, RTCOMM, Les Agences, Imédia, Studio Teki and RSC Strategies.

Partagez ceci
Pour sortir
de la brume,
c'est par ici

 
   418 682-6111

 
   equipe@brouillardcomm.com

Adresse :
115, rue Fraser, 2e étage
Québec (Québec) G1R 2B9
 
© 2021 BROUILLARD